nav

7 facteurs à l'origine de l'échec d'un implant dentaire

blog single image

Quels sont les signes de l'échec d'un implant dentaire ?

Les implants dentaires sont une solution en cas de besoin de remplacer une ou plusieurs dents. C'est une procédure à laquelle vous devez réfléchir sérieusement. En effet, elle concerne vos dents et votre bouche, qui est une partie délicate de votre corps.

Il y a tellement de choses qui peuvent mal tourner pendant une procédure d'implant dentaire si elle n'est pas prise en charge par un professionnel expérimenté et bien formé.

L'échec peut survenir au cours des premiers stades de l'intervention ou se manifester à long terme.

Voici les signes courants qui indiquent l'échec d'un implant dentaire :

  • Douleurs et inconfort sévères :

Vous pouvez ressentir une certaine douleur pendant la guérison. Toutefois, elle peut être un signe d'échec de l'implant dentaire.

Si vous ressentez une douleur qui n'est pas intense, pendant les premiers jours, c'est normal et peut être contrôlée à l'aide de certains analgésiques prescrits par le médecin.

En revanche, en cas d'échec de l'implant dentaire, vous ressentez une douleur atroce et une gêne sous forme de vagues lancinantes. Cette douleur survient longtemps après l'intervention.

Si vous ressentez une telle douleur, il est conseillé de consulter votre dentiste pour un contrôle avant qu'il ne soit trop tard.

  • Récession gingivale autour de l'implant :

Les deux principales causes de récession gingivale autour de l'implant sont un mauvais positionnement et un tissu gingival et osseux insuffisant pour le maintenir. Veillez, donc, à la santé de vos gencives et de votre tissu osseux en adoptant une alimentation et une hygiène bucco-dentaire saines.

  • Difficulté à mâcher et à mordre :

Si vous avez du mal à mâcher ou à mordre les aliments et vous ressentez une douleur comme celle de la mastication lors d'une carie, cela peut être le signe d'une défaillance des implants dentaires.

Normalement, vous ne devez ressentir aucune anomalie en mangeant, en parlant ou en mordant des aliments. Les implants sont conçus pour fonctionner et se sentir comme des dents naturelles.

  • Implant mobile et desserré :

Si votre implant dentaire est posé correctement, vous ne serez même pas conscient d'avoir un implant. Il ne devrait jamais donner l'impression d'être un corps étranger dans votre bouche. Sinon, vous le sentirez bouger lorsque vous parlez, mangez ou le touchez. C'est le signe le plus simple pour repérer une défaillance de l'implant.

Si c'est le cas, prenez immédiatement un rendez-vous avec votre dentiste.

Si ce problème n'est pas résolu, il pourrait nuire à l'apparence de votre sourire et même causer de graves dommages à vos gencives et à l'os de la mâchoire.

  • Gonflement des gencives :

Un léger gonflement est normal après l'intervention. Néanmoins, il devrait disparaître au bout de quelques jours. S'il persiste et s'enflamme, il faut s'en inquiéter. Si cette infection n'est pas traitée, elle peut se propager au reste de la bouche et, dans les cas graves, au sang. Cela peut créer un état de santé dangereux. Si le gonflement persiste après la phase de guérison, consultez votre dentiste le plus tôt possible.

  • Micro-mouvements de l'implant :

Parfois, votre chirurgien peut effectuer un implant immédiat. Cette procédure suppose un temps de cicatrisation plus court. En effet, le temps d'attendre que l'implant s'intègre à l'os de la mâchoire n'est pas suffisant, avant de placer la dent. Ce qui peut entraîner une défaillance de l'implant.

Une radiographie peut être nécessaire pour détecter s’il y a des micro-mouvements de l'implant.

  • Réactions allergiques soudaines :

Les implants dentaires sont fabriqués en alliage de titane, qui provoque des réactions allergiques chez certaines personnes. Parmi les signes de ces réactions, on trouve la perte du goût, le gonflement autour des gencives et une sensation de picotement.

Ces réactions sont un signe d'échec des implants dentaires car elles indiquent que votre corps rejette l'implant.

Les 7 principales raisons d'échec d'un implant dentaire

Un implant dentaire peut échouer pour diverses raisons, notamment l'état de santé général du patient, la qualité des soins postopératoires et l'habileté et la compétence du dentiste.

échec d'un implant dentaire

Voici 7 des principales raisons pour lesquelles un implant dentaire peut échouer :

1. Mauvais alignement de l'implant

L'un des aspects les plus difficiles de la dentisterie implantaire consiste à positionner l'implant de manière à ce qu'il soit entièrement entouré d'os. Parfois, ce placement n'est pas idéal, ce qui entraîne un désalignement de l'implant et de l'os. Dans ce cas, les couronnes peuvent avoir un aspect peu naturel, les gencives peuvent se rétracter et le métal gris foncé de l'implant est visible autour de la gencive.

Il peut être difficile de rectifier des implants mal positionnés. Le processus de retrait peut endommager l'os et les dents adjacentes. C'est pourquoi il est si important de bien faire le travail dès la première fois. Il en va de même pour le choix d'un dentiste ayant les connaissances et l'expérience nécessaires pour obtenir les meilleurs résultats.

2. Des empreintes mal prises

Les empreintes sont prises par le dentiste et envoyées à un laboratoire pour la réalisation des couronnes. Si les empreintes sont mal prises, les couronnes risquent de ne pas s'ajuster correctement. Ceci peut entraîner un écart entre les couronnes et la gencive. Cet état est suffisant pour nuire à l'aspect et à la fonction des dents. Les bactéries peuvent alors s'infiltrer et provoquer une infection. Il est possible de la traiter, mais elle peut nécessiter le remplacement de l'implant. Ce qui double essentiellement le coût du traitement.

Un autre facteur est le ciment qui fixe la nouvelle couronne sur le pilier de l'implant, qui peut également provoquer une infection s'il déborde sur la gencive. C'est pourquoi les compétences du dentiste spécialiste des implants sont si importantes. Il doit être à l'aise pour effectuer la procédure avec précision sous un fort grossissement, ce qui réduit les risques de lacunes ou d'erreurs.

3. Peri-Implantite et autres infections

La péri-implantite est l'une des principales causes d'échec des implants dentaires. La question de savoir si c'est une maladie ou une complication due à la présence d'un corps étranger fait l'objet d'un débat. Quoi qu'il en soit, une réaction inflammatoire peut parfois se produire peu après la fin de la procédure, causée par la formation de bactéries dans la bouche.

La péri-implantite peut endommager à la fois la gencive et l'os qui entoure l'implant, et éventuellement entraîner une perte osseuse ultérieure ou une faiblesse de l'implant. Bien que cette affection puisse être traitée, l'implant devra le plus souvent être remplacé. Les personnes les plus exposées à une infection bactérienne ou à une péri-implantite sont les diabétiques, les fumeurs et les personnes ayant une mauvaise hygiène buccale.

4. Échec de l'ostéo-intégration

L'ostéointégration est un terme utilisé pour décrire le développement du lien structurel entre l'os et l'implant en titane nouvellement inséré. Ce processus prend normalement de quelques semaines à plusieurs mois.

Il arrive parfois que l'implant ne fusionne pas complètement avec l'os de la mâchoire. L'implant peut alors se détacher ou même tomber. La principale raison de ce phénomène est l'insuffisance d'os dans lequel l'implant peut s'insérer.

La densité osseuse et la santé globale de l'os sont des éléments importants à prendre en compte dans le cas des implants dentaires. Votre dentiste réalisera une évaluation de la santé de votre os avant la procédure. Si l'os est inadéquat, il est possible de procéder à une greffe osseuse ou à un lifting des sinus afin de recréer les conditions nécessaires à l'insertion des implants.

échec d'un implant dentaire

5. Lésion nerveuse

Bien que les lésions nerveuses soient rares, elles peuvent se produire lorsqu'un implant est fixé trop près des nerfs qui entourent la bouche. Ce type d'incident est plus fréquent chez les dentistes qui n'ont pas d'expérience en matière d'implants dentaires, ou lorsqu'ils ne planifient pas le traitement dans le cadre de leur pratique. Ce plan leur permet d'identifier tous les facteurs susceptibles de perturber l'implantation, notamment le positionnement idéal de l'implant par rapport aux structures critiques et aux nerfs de la bouche.

Une lésion nerveuse est normalement indiquée par un engourdissement, une douleur persistante ou des picotements autour des gencives, des lèvres, des joues ou de la langue.

6. Défaillance de l'implant lui-même

Bien qu'il soit fabriqué en métal résistant, le pilier métallique de l'implant peut se détacher. Dans ce cas, le mouvement peut entraîner une fracture de ce dernier.

Grâce aux progrès de la technologie des implants, ce phénomène est moins fréquent aujourd'hui, mais il est toujours possible. En particulier avec les fournisseurs et les laboratoires à bas prix, qui peuvent utiliser des matériaux de mauvaise qualité, entraînant des complications au niveau de la taille et de l'ajustement, ce qui compromet la stabilité de l'implant.

Vous devez vous assurer que votre dentiste utilise des matériaux conformes aux réglementations en matière de sécurité des utilisateurs, afin de garantir un traitement de qualité et de réduire les risques de défaillance des implants.

7. Rejet de corps étranger et réaction allergique

Généralement, chaque fois qu'un corps étranger est introduit dans l'organisme, il existe un risque d'effets secondaires. Les implants dentaires et les autres matériaux utilisés pour la procédure d'implantation peuvent provoquer une réaction localisée. Afin de s'assurer des meilleurs matériaux pour votre traitement, le dentiste doit vérifier si vous avez des allergies à ces matériaux.

Rédaction : ILAJAK Medical

Métabolisme de base
Métabolisme de base
Métabolisme de base
Indice IMC
Indice IMC
Indice IMC
Calculatrice d'eau
Calculatrice d'eau
Calculatrice d'eau
Calculateur de calories
Calculateur de calories
Calculateur de calories