nav

Insémination artificielle : comment ça se passe ?

blog single image

C'est quoi insémination artificielle ?

L'insémination artificielle est une méthode thérapeutique utilisée pour envoyer des spermatozoïdes directement dans le col de l'utérus, ou l'utérus, dans l'espoir de tomber enceinte. Parfois, ces spermatozoïdes sont lavés ou "préparés" pour augmenter les chances de grossesse de la femme.

Il existe deux approches principales de l'insémination artificielle : l'insémination intra-utérine (IUI) et l'insémination intracervicale (ICI).

Insémination artificielle

Les différents types d'insémination artificielle

La classification des inséminations artificielles se faire en fonction de l'endroit de l'appareil génital féminin où le sperme est déposé :

  • Insémination artificielle intratubaire : dans les trompes de Fallope.
  • Insémination artificielle intracervicale : dans le col de l'utérus.
  • Insémination artificielle intravaginale : dans le vagin (rapports sexuels).
  • Insémination artificielle intra-folliculaire : à l'intérieur du follicule ovarien.
  • Insémination artificielle intra-utérine : dans la cavité utérine.

Cette dernière est la méthode la plus courante car son taux de réussite est plus élevé. Les autres méthodes ne sont généralement utilisées que lorsque l'insémination intra-utérine n'est pas possible. D'ailleurs, lorsque nous parlons d'insémination artificielle, nous nous référons par défaut à l'insémination intra-utérine.

Les différents types d'insémination artificielle

Insémination artificielle âge limite

L'âge limite pour l'insémination artificielle est de 60 ans pour les hommes et de 45 ans pour les femmes.

A qui est-elle destinée ?

L'insémination artificielle est destinée aux couples qui ont les problèmes suivants :

  • Les spermatozoïdes n'atteignent pas l'ovule pour être fécondés. Il peut s'agir d'une diminution de la qualité du sperme ou de problèmes d'éjaculation ou d'érection.
  • Le mucus cervical obstrue le passage des spermatozoïdes à travers le col de l'utérus.

L'insémination artificielle peut également être préconisée en cas d'échecs répétés de la stimulation de l'ovulation en cas de difficulté d'ovulation ou en cas de malformation du col de l'utérus.

Lire aussi : Traitement de l’infertilité et FIV

Insémination artificielle intra-utérine

L'insémination intra-utérine ou insémination artificielle (IUI) est une technique qui consiste en une assistance médicale à la procréation. Cette méthode a pour but de faciliter la rencontre des gamètes (spermatozoïdes et ovules) en vue d'augmenter les chances de fécondation et de grossesse chez un couple infertile.

Le principe est basé sur l'injection directe du sperme dans la cavité utérine, pendant la période péri-ovulatoire.

Insémination artificielle intra-utérine

Conditions de l'insémination artificielle

L'insémination intra-utérine est recommandée après un bilan d'infertilité du couple :

  • Anomalies spermatiques modérées, avec la présence d'au moins 1 million de spermatozoïdes mobiles et évolutifs.
  • Troubles de l'éjaculation ou des rapports sexuels (malformations, pathologies neurologiques, impuissance...).
  • Problèmes du col de l'utérus ou de la glaire cervicale, qui empêchent le passage des spermatozoïdes.
  • Stimulation de l'ovulation à plusieurs reprises, mais sans succès, surtout en cas du test post-coïtal).
  • Endométriose légère.
  • Stérilité idiopathique.
  • Echec de la FIV.
  • Insuffisance ovarienne.

Notez qu’on peut utiliser l'insémination avec du sperme frais ou décongelé. Ce dernier cas est adopté en cas d'impossibilité de recueillir un sperme frais du conjoint le jour de l'insémination.

Examens avant la procédure

Il est nécessaire d'effectuer une évaluation préliminaire du couple. Elle inclut :

Pour la femme :

  • Un bilan hormonal.
  • Un examen clinique (échographie pelvienne, examen utérin, frottis cervico-utérin).
  • Sérologies (Syphilis, Hépatite B, Hépatite C, Toxoplasmose, Rubéole), qui datent de 3 mois maximum pour la première tentative et de douze 12 mois pour les tentatives ultérieures.

Pour l'homme :

  • Un examen clinique.
  • Sérologies (Hépatite B, Hépatite C, Syphilis), qui datent de 3 mois maximum pour la première tentative et de douze 12 mois pour les tentatives ultérieures.
  • Un spermocytogramme, un spermogramme, un test de migration de survie et une culture de sperme récents, qui date de 6 mois, maximum.

Déroulement de l'insémination artificielle

L'insémination intra-utérine est réalisée dans la cavité utérine. C'est une procédure simple et indolore. Votre médecin insère, dans l'utérus, un fin cathéter relié à la seringue contenant le sperme. La femme doit rester allongée pendant environ 30 minutes. Après 2 semaines.

si la femme n'a pas eu ses règles, un test de grossesse est effectué pour vérifier si l'insémination a réussi. Par ailleurs, le risque de grossesse gémellaire est plus élevé avec le traitement stimulant l'ovulation. Lorsqu'aucune grossesse ne survient après 6 tentatives, une fécondation in vitro est proposée.

Stimulation ovarienne

La stimulation ovarienne peut ne pas être nécessaire si la raison de l'infertilité est liée à une obstruction tubaire. Mais elle est parfois nécessaire. Dans ce cas, la femme subit une échographie et des dosages hormonaux pour contrôler l'efficacité du traitement. l'HCG (hormone chorionique gonadotrope) est injectée au milieu du cycle pour déclencher l'ovulation. La période d'insémination aura lieu 32 à 38 heures après le pic de LH ou l'injection de HCG.

Recueil du sperme

Le recueil du sperme se fait par masturbation, le jour même de l'insémination, dans un laboratoire spécialisé. Pour ce fait, le patient doit s'abstenir des rapports sexuels pendant 3 à 5 jours. Ensuite, le sperme est analysé et préparé afin de sélectionner les spermatozoïdes les plus forts. Il est ensuite transporté sur le lieu de l'insémination.

Insémination

Le sperme préalablement préparé est injecté dans l'utérus au moyen d'un petit cathéter introduit dans le col de l'utérus. La patiente peut reprendre ses activités habituelles.

Insémination artificielle : taux de réussite

L'insémination artificielle augmente les chances de grossesse pour les couples infertiles, pourtant l'âge fait baisser les chances. Le taux de réussite après insémination artificielle par tentatives intraconjugales est de 12,6 % en 2019.

Causes d'échec de l'insémination artificielle

Les raisons principales de l'échec de l'insémination artificielle peuvent être les suivantes :

  • Pathologie utérine ou tubaire.
  • Qualité médiocre de l'embryon à cause d'une mauvaise qualité des ovocytes et/ou des spermatozoïdes.
  • Dysfonctionnement du système immunitaire.

Insémination artificielle ou FIV : quelles différences ?

La fécondation in vitro et l'insémination artificielle sont deux méthodes de procréation assistée. En voici quelques différences :

  • Insémination artificielle :

L'insémination artificielle est une injection d'un échantillon de sperme du mari dans l'utérus ou le col de l'utérus de la femme. Le sperme est d'abord recueilli et préparé dans un laboratoire pour vérifier sa qualité et sa capacité à féconder un ovule. Ensuite, l'injecter au moment de la période d'ovulation de la femme. Le but est de donner à l'ovocyte les meilleures chances d'être fécondé par les spermatozoïdes.

  • FIV :

La fécondation in vitro consiste à mettre en contact le spermatozoïde et l'ovule pour obtenir une fécondation, mais en dehors de l'utérus de la femme, in vitro, en laboratoire. Une fois qu'un ou plusieurs embryons ont été produits, ils sont implantés au moment opportun dans l'utérus de la femme. Ils se développent normalement, à l'intérieur de l'utérus de la femme, et naissent par voie vaginale.

Les douleurs après l'insémination artificielle

L'insémination artificielle est une procédure indolore. Elle consiste à introduire un fin cathéter, connecté à une seringue qui contient le sperme, à l'intérieur de l'utérus pour y déposer environ un ml de sperme préparé en laboratoire.

Insémination artificielle et risque de grossesse multiple

L'insémination artificielle est une méthode efficace, toutefois, le risque d'obtenir des jumeaux est d'environ 15% des cas et des triplés d'environ 3%.

Insémination artificielle : prix en Turquie

Les prix de l’insémination artificielle en Turquie commencent à partir de $3.000.

Offre de services d'ILAJAK en terme d'IA

À ILAJAK, nous comptons un groupe de médecins et de personnel médical d'élite qui travaillent dans nos centres de FIV et de la production d'embryons. Nos équipes qualifiées et expérimentées travaillent selon les méthodes médicales les plus récentes.

afin de vous fournir les meilleurs services dans le domaine de la FIV et de la production d'embryon. À ILAJAK, nous vous aidons à trouver le meilleur moyen d'avoir une grossesse saine et sûre. Nous vous proposons une variété de services dans le domaine de la FIV, y compris :

  • L'insémination intra-utérine
  • La FIV
  • Les tests génétiques et la recherche de maladies génétiques avant le transfert du fœtus dans l'utérus.

À ILAJAK, nous effectuons tous les tests et examens qui garantissent le succès de votre FIV sans complications.

Insémination artificielle faqs

L'insémination artificielle est indiquée lorsque les spermatozoïdes ne parviennent pas à atteindre l'ovocyte pour accomplir l'acte de fécondation, lorsqu'il y a une diminution de la qualité du sperme, de l'éjaculation ou lorsque la glaire cervicale empêche le passage des spermatozoïdes à travers le col de l'utérus.
L’âge de l’insémination artificielle est de 60 ans pour les hommes et 45 ans pour les femmes.

 

Il est conseillé de ne pas dépasser 6 tentatives. Puis vous pouvez passer à une autre méthode de procréation assistée.
Pendant l'insémination artificielle, il arrive fréquemment que les femmes ressentent plusieurs effets indésirables, qui ne sont toutefois pas graves comme les bouffées de chaleur, les nausées, les vomissements, les douleurs abdominales, etc. Parfois, elles peuvent ressentir des complications pouvant conduire à l'hospitalisation, comme le syndrome d'hyperstimulation ovarienne.
Si vous avez effectué une insémination artificielle, vous devez attendre entre 9 et 14 jours pour réaliser le test de grossesse.
Après une insémination artificielle le moyen le plus sûr, pour savoir s’il y a une grossesse ou non, est de réaliser un test de grossesse après une durée de 9 à 14 jours.
Il n'est pas contre-indiqué d’avoir des rapports sexuels après une insémination artificielle.

Rédaction : ILAJAK Medical

Métabolisme de base
Métabolisme de base
Métabolisme de base
Indice IMC
Indice IMC
Indice IMC
Calculatrice d'eau
Calculatrice d'eau
Calculatrice d'eau
Calculateur de calories
Calculateur de calories
Calculateur de calories