ReLEx SMILE

ReLEx SMILE

SMILE est la dernière technologie de la chirurgie oculaire réfractive au laser et consiste à pratiquer une très petite incision à une extrémité de la cornée à l'aide d'un laser Femtoseconde.




































SMILE est un acronyme qui signifie extraction de lenticule à petite incision. La procédure SMILE est la dernière version de la chirurgie réfractive au Laser. Elle consiste à faire une très petite incision au bord de la cornée à l'aide d'un Laser Femtoseconde, puis à redessiner la cornée en ajustant sa forme à différentes régions, selon les mesures spécifiées et la topographie cornéenne.
Dans la technique SMILE, seuls les Lasers Femtosecondes sont utilisés. Ces derniers sont caractérisés par leur capacité à traverser la surface de la cornée sans nuire, car ils ne peuvent affecter que le tissu cornéen et modifier la forme de la cornée en coupant un petit morceau du tissu de forme lenticulaire. Le chirurgien retire ce tissu cornéen à travers la petite incision réalisée précédemment au bord de la cornée.

Comme pour les procédures LASIK et FemtoLASIKSMILE est considérée comme une opération conservatrice et invasive, qui ne nécessite pas d'anesthésie générale ou d'admission à l'hôpital et est réalisée sous anesthésie locale.

Après avoir terminé l’opération sans complications, le patient peut rentrer chez lui. Le médecin lui prescrit des traitements et des collures, notamment des antibiotiques, des analgésiques et des gouttes de stéroïdes.

Une fois le patient sorti, il est suivi à la clinique et un examen périodique est effectué pour s'assurer qu'il n'y a pas de complications après l'opération.

Les avantages de la technique SMILE

Selon les études menées sur des patients ayant subi un SMILE, les mêmes résultats positifs dont bénéficient les patients en LASIK ont été observés en termes d'acuité visuelle chez les patients myopes. L’opération se passe sans qu'il soit nécessaire d'ouvrir et de séparer la coque externe de la cornée.

La procédure SMILE est également caractérisée par un moindre risque de complication par rapport à la procédure LASIK, comme la sécheresse oculaire. La chirurgie SMILE entraîne, rarement, une sécheresse oculaire, en raison du manque d'interférence avec les nerfs cornéens.

Les inconvénients de la technique SMILE

L'un des inconvénients et limites les plus importants de la chirurgie SMILE est qu'elle ne peut être utilisée que pour traiter les cas de myopie, contrairement à la chirurgie LASIK, qui peut également traiter l'hypermétropie et l'astigmatisme.

SMILE a également besoin de chirurgiens ayant une expérience particulière et des compétences élevées en chirurgie réfractive des yeux afin d'obtenir les meilleurs résultats possibles de cette chirurgie.

Facteurs de réussite du SMILE

L'opération SMILE ne convient pas à tous les patients. Certaines conditions doivent figurer avant d'effectuer ce type d'opération :

  • Le patient doit être âgé de 22 ans ou plus,
  • Le problème de réfraction doit être stable depuis au moins un an,
  • Le patient doit souffrir d'une myopie d’un à huit degrés sans astigmatisme, ou avec un degré minimal,
  • L'absence de maladies ou de problèmes de la cornée.

Les raisons de l'échec du SMILE

La chirurgie SMILE ne convient pas à certains patients, en particulier à ceux qui souffrent de :

  • Problème de réfraction en évolution rapide,

  • Maladies auto-immunes,

  • Tension intraoculaire élevée.

De plus, ces opérations sont contre-indiquées pendant la grossesse ou l'allaitement.

Avant la procédure SMILE

En préopératoire, le chirurgien ophtalmologue évalue les antécédents médicaux et chirurgicaux du patient pour s'assurer que le patient est un bon candidat pour la chirurgie oculaire SMILE, le médecin effectue également un examen oculaire complet, qui peut impliquer les éléments suivants :

  • Lentilles de contact : comme les lentilles peuvent modifier temporairement la forme de la cornée, vous devez vous abstenir de les porter pendant au moins deux semaines avant l'évaluation initiale de la chirurgie SMILE, mais pour certaines lentilles, elles ne doivent pas être portées pendant au moins un mois avant l'évaluation initiale, en raison de son effet sur le changement temporaire de la forme de la cornée.

  • L'examen cornéen : c’est une étape critique pour effectuer des relevés précis et s’assurer de l'exactitude des premiers. La procédure dépend entièrement de ces relevés de la cornée, de sa topographie et de son épaisseur. L'examen cornéen aide également le chirurgien à s'assurer qu'il n'y a pas d'autres maladies de la cornée.

  • Mesure de la taille des pupilles : les patients qui ont une pupille volumineuse risquent de développer un problème de vision nocturne et une gêne immédiatement après l'opération. Le chirurgien peut prendre des mesures spéciales pour que les patients résistent à ces complications.
  • Assurance qu'il n'y a pas de sécheresse oculaire, car les opérations LASIK et FemtoLASIK peuvent causer une certaine sécheresse oculaire. La présence de ce problème avant l'opération est considérée comme une contre-indication à l'opération.
  • L'examen du fond d’œil : est souvent nécessaire pour évaluer le disque optique, en cas de modifications pathologiques. L'examen du fond d'œil peut également évaluer la santé des lentilles oculaires.
  • Mesure de la tension intraoculaire.

Avant le procédure SMILE

Après la procédure SMILE

  • Vous ne pouvez pas conduire votre voiture vous-même, vous avez donc besoin de quelqu'un pour vous accompagner à la maison, et vous devrez peut-être vous reposer pendant 24 heures après l'opération.
  • Vous pouvez souffrir d'une vision floue dans la période postopératoire. Ces symptômes s’améliorent rapidement.
  • Vous devez également respecter les traitements prescrits par votre médecin.
  • Vous devez éviter de vous laver les yeux fréquemment.
  • Les activités quotidiennes normales peuvent être poursuivies après deux jours de la procédure.

Effets secondaire de la procédure SMILE

Comme toute intervention chirurgicale, SMILE n'est pas sans risques ou complications potentiels que le médecin et le patient doivent prendre en compte, tels que :

  • Quelques reflets dans la vision et des problèmes de vision nocturne,
  • Quelques débris après avoir retiré la petite partie cornéenne,
  • Inflammation ou infection du site de l'opération.

La nécessité de répéter la procédure, où la photokératectomie réfractive (PRK) peut être nécessaire.

Résultats de la technique SMILE

La chirurgie oculaire SMILE est une procédure relativement nouvelle, mais les données primaires accumulées jusqu'à présent ont démontré son innocuité et son efficacité, et son rôle en tant qu'alternative appropriée aux autres chirurgies réfractives au laser telles que le LASIK.

La recherche scientifique a indiqué que les patients qui ont subi une chirurgie SMILE ont généralement une acuité visuelle similaire à celle du LASIK pour la myopie, sans qu'il soit nécessaire d'ouvrir la cornée.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Actualité médicale
Articles médicaux gratuits